Le cordon-relique de la Saga de Björn

Hubert Heckmann (Université de Rouen)

L’exposé propose une étude d’un objet prosaïque et banal qui obtient un statut de relique dans la Saga de Björn, champion des gens de Hítardalr, passant du profane au sacré : il s’agit des lanières de houseaux du roi Olaf Haraldson (saint Olaf), que le scalde Björn, héros de la saga, s’approprie par erreur en sortant d’un bain. Le destin de ces lanières, devenues cordons de chasuble après avoir été retrouvées intactes dans la tombe de Björn, fait l’objet d’une digression à la fin du chapitre IX de la saga. Il semble que cet objet en apparence anecdotique cristallise certains des thèmes majeurs de l’œuvre, autour du sacré royal et des questions de la conversion et de la transmission. L’épisode qui précède l’évocation de l’objet voit le roi Olaf tenter un arbitrage et une conciliation entre les deux scaldes-vikings en conflit : les lanières permutées évoquent le lien social que le roi veut restaurer, de même que le bain évoque le baptême. L’objet-relique renvoie aussi au genre littéraire de la Saga de Björn, qui est une saga de scalde : la narration rédigée en prose au début du XIIIe siècle inclut des strophes poétiques du début du XIe siècle, censément composés par les scaldes dont l’histoire est rapportée. Ces fragments de poésie ancienne enchâssés dans la prose ont un statut dans le texte qui n’est pas sans évoquer celui des reliques.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s